Jérémy Bernard, doctorant à l’UMR Ambiances Architectures Urbanités, équipe CRENAU, soutiendra sa thèse de doctorat intitulée :

Signature géographique et météorologique des variations spatiales et temporelles de la température de l’air au sein d’une zone urbaine

Dans la discipline « génie-civil » de l’École doctorale SPIGA « Sciences Pour l’Ingénieur, Géosciences, Architecture » (ED 498).

La soutenance se tiendra mercredi 11 janvier 2017 à 13 heures 30 à l’ensa Nantes dans l’auditorium, devant un jury composé de :

Rapporteurs :

  • Valéry Masson, Ingénieur en chef des ponts et chaussées, CNRM-GAME (URA CNRS & Météo-France) GMME/TURBAU, Toulouse
  • Sandrine Anquetin, Directrice de recherche CNRS, laboratoire LTHE – UMR CNRS 5564, Grenoble.

Examinateurs :

  • Christiane Weber, Directrice de recherche, UMR TETIS, Montpellier
  • Mathieu Pétrissans, Professeur des universités, Université de Lorraine, Épinal
  • Frédéric Kuznik, Professeur des universités, INSA Lyon

Invitée :

  • Céline Phillips, Ingénieur, ADEME, Valbonne

Directrice de thèse :

  • Marjorie Musy, Directrice de recherche, CEREMA, Nantes

Co-directrice de thèse :

  • Isabelle Calmet, Maître de conférences, laboratoire LHEEA, Ecole Centrale de Nantes

Co-encadrant de thèse :

  • Erwan Bocher, Ingénieur de recherche, laboratoire Lab-STICC UMR CNRS 6285, Vannes

Le résumé

Mots clés : îlot de chaleur urbain, observation, cartographie, modélisation, analyse de données.

Résultats : différences de température diurne entre les stations nantaises et la station Météo-France en période printanière. Tracé des valeurs estimées en fonction des valeurs observées. Crédits photo : Jérémy Bernard

Résultats : différences de température diurne entre les stations nantaises et la station Météo-France en période printanière. Tracé des valeurs estimées en fonction des valeurs observées. Crédits photo : Jérémy Bernard