La petite ville occupe une place particulière dans notre imaginaire, plutôt figure repoussoir, relevant d’une étroitesse des mondes sociaux, d’horizons de rencontres limités. Pourtant, la petite ville est aussi valorisée : dans certaines pensées de l’aménagement, pour de nombreux habitants et au sein de grandes régions urbaines polycentriques où elles sont censées jouer un rôle d’inter-médiation ! Parfois synonymes de « villes moyennes » en France, mais de plus petite taille, les petites villes occupent aujourd’hui une place délicate, tant la métropolisation et la globalisation semblent leur avoir clairement tourné le dos. Des villes dont on ne parle plus ? Que nous dit le cinéma des connotations de la petite ville ? (…)
Nous avons ici cherché à varier la dimension culturelle en nous déplaçant au Japon, aux Etats-Unis, en Italie et en France, faisant jouer les registres de fiction et ne négligeant pas des « classiques » !

les quatre films sélectionnés constituent une traversée qui permet aussi, en creux, de questionner l’imaginaire de la grande ville et des métropoles contemporaines dont les projections fantasmatiques sont aujourd’hui nombreuses sur les plans politique, économique et culturel.

Les enseignants-chercheurs discutants : Laurent Devisme (coordinateur du projet), Eric Chauvier, Elisabeth Pasquier, Kantuta Quiros.

Télécharger le livret du Cycle 2017

Accéder au site du Cinématographe.