Cette publication collective regroupe des études nées d’une dynamique de travail novatrice, abordant les problématiques diverses de la représentation de la frontière, de la migration des morts, de la zone coréenne démilitarisée, de la relecture de l’histoire entre l’Afrique et l’Europe et du nouvel agir politique à Barcelone.

Il contribue à l’analyse des effets transnationaux, des circulations et les migrations des idées, des références et des corps, la contemporanéité de plusieurs mondes, la co-présence temporelle de différentes épistémologies, les processus d’invention de l’Autre, les paradoxes de la mondialisation, ou encore les mutations des outils théoriques et de la situation du chercheur.re.

Ce livre sera présenté le 15 mars à l’occasion du vernissage des ateliers de clôture qui se tiendront à l’Ecole des Beaux Arts Nantes Saint-Nazaire.

En savoir plus

Accéder aux ateliers de clôture