Son ouvrage publié récemment aux éditions Le bord de l’eau « met au jour des perceptions singulières, qui permettent de poser des questions nouvelles sur cet espace routier jugé négativement, parfois de façon un peu hâtive.

La rocade est pourtant traversée d’une foule de possibles : repère affectif, objet de croyances et de préjugés, motif de légendes urbaines ou d’expertises profanes, lieu informel de sociabilité et de ruses.
Au final, il faut bien admettre que ces 45 kilomètres d’asphalte sont très présents dans nos vies ordinaires. À ce titre, ils nous disent beaucoup de nous-mêmes. »

Contact : Eric Chauvier