Cette recherche est à l’articulation de plusieurs champs disciplinaires (physique, acoustique, urbanisme, études urbaines, géographie) et au croisement de différents champs de la pensée et de la production urbaine (recherche scientifique, action institutionnelle, action opérationnelle, action artistique). Le travail entrepris vise à croiser les apports de la recherche et les habitudes de l’action dans l’objectif d’aborder le paysage sonore urbain selon une approche qualitative, transversale et « participative », visant une meilleure intégration des problématiques sonores dans le projet urbain et un dépassement des difficultés de dialogue entre « monde sonore », aménagement urbain et société civile. Concrètement, il s’agit de penser une démarche de diagnostic partagé du paysage sonore urbain à l’échelle d’un quartier afin de l’adresser aux différentes parties prenantes (élus, maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre, chercheurs). L’objectif scientifique est double :

– Mettre en évidence les outils, méthodes, démarches, formalisations mobilisés par les différentes parties prenantes du paysage sonore ;

– Et, sur cette base, élaborer une démarche de diagnostic qui permette le croisement des différentes approches de l’environnement sonore et de son vécu.

L’objectif opérationnel est de réaliser un guide méthodologique pour la mise en place d’un outil de diagnostic partagé du paysage sonore urbain à l’adresse des différentes parties prenantes (élus, maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre, chercheurs).

Equipe de recherche :
Théa Manola – UMR AAU-CRESSON – ENSAG (resp. scient.) ;
Nathalie Gourlot – Atelier de recherche Politopie ;
Elise Geisler UMR ESO – Agrocampus Ouest ;
Silvère Tribout – UMR PACTE – Mosaïques ;
Jean-Dominique Pollack – Institut Jean le Rond d’Alembert – Equipe Lutheries – Acoustique – Musique- UPMC;
Piotr Gaudibert et Antoine Perez Munoz – Bruitparif – Observatoire du bruit en Ile-de-France ;
Marie Marcou – TETRA/Urbapolis – Agence d’architecture et d’urbanisme (SARL).
Avec le soutien de : Plaine Commune – Mission tourisme – Mémoires de cité jardin.

Financement :
Agence De l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie – ADEME dans le cadre du programme « Urbanisme durable et environnement sonore : outils, guides, solutions techniques ou matériaux ».