14-laPLAINTE

Rapport de recherche N°14 –
Tome 1 : le mécanisme de la plainte et son contexte
Tome  2 : fichier d’anecdotes

Première partie : Le mécanisme de la plainte et son contexte.
Seconde partie : Fichier d’anecdoctes.

La recherche propose une approche du mécanisme de la plainte. Elle repose sur trois hypothèses :
1. Il existe différentes modalités d’expression de la plainte (l’écrit, l’oral, le sonore non verbal, voire le silence); 2. Une plainte exprime autre chose que ce qu’elle dit (au delà du simple bruit de voisinage);
3. Une plainte est toujours locale et circonstancielle (le contexte spatial et temporel peut être déterminant du processus).

On peut alors distinguer trois logiques de fonctionnement du mécanisme de la plainte : l’expression, la représentation et la tautologie. On conclue sur des recommandations qui n’en sont pas » et une « définition non mécaniste du mécanisme de la plainte » : Se plaindre, c’est chercher un tiers pour différer sa propre plainte.

Chercheurs : AMPHOUX Pascal, BARDYN Jean-Luc, LEROUX Martine

Collaboration : BLANCTAILLEUR Aline, LIOCHON Pierre

Recherche : Ministère de l’environnement – SRETIE