Présentation

Architecte diplômée d’État (mention recherche) et docteure en architecture (mention très honorable avec les félicitations du jury), je suis actuellement chercheure contractuelle (CDD CNRS dans la recherche ANR HAPARÊTRE : Habiter, la Part de l’être, dirigée par Anthony Pecqueux) au Laboratoire CRESSON.

J’enseigne régulièrement dans les Écoles Nationales Supérieures d’Architecture (de Grenoble, Paris La Villette, Nantes et Versailles), ainsi qu’à l’École Supérieure d’Art de l’Agglomération d’Annecy dans le département Design. Je suis par ailleurs qualifiée aux fonctions de maître de conférences pour les sections CNU 18 et 24.

Ma thèse (Dispositifs filmiques et paysage urbain : La transformation ordinaire des lieux à travers le film, 2014) interroge la dimension sensible des pratiques urbaines comme entrée dans la compréhension et la conception de la ville. Pour cela, elle explore la portée du recours au film (comme médium, comme pratique et dans sa réception) quant à la conception partagée du devenir urbain.

Mes orientations de recherche étant attentives à la manière dont la fabrication de représentations

  • oriente la compréhension de la vie sociale dans les espaces publics urbains
    [Filmer l’ambiance urbaine : Les dispositifs vidéographiques à l’œuvre chez William H. Whyte dans « La vie sociale des petits espaces urbains », 2013],
  • donne à interroger l’ambiance de son environnement quotidien
    [Du regard vidéographique au regard du spectateur : comment se représente et se partage l’ambiance ? ”Taskscapes urbains, Regards sur 5 métropoles”, 2012], ou
  • permet de mettre en partage des expériences urbaines singulières
    [Appréhender, partager et concevoir le paysage en pratique à partir de dispositifs filmiques, 2013],

elles amènent à considérer le faire ensemble – représenter, discuter, fabriquer, expérimenter ensemble – comme un élément participant à la définition et à la constitution du commun.