Ce travail de thèse entend explorer la conception transversale dans sa contribution à un équilibre dynamique positif entre les personnes, les objets et les territoires auxquels il sont liés. Il mettra l’accent sur les seuils entre les parties prenantes, là où deviennent palpables les points de vue différents portant sur un cadre de vie. Au coeur de ces marges, les processus d’interaction facilitant le transfert des savoirs, la création des représentations partagées, la définition des objectifs et des modes d’action, constituent des enjeux et posent des défis en termes d’implication de multiples parties prenantes, d’expression et de prise en compte de voix et de visions diverses.

Dans le cadre de ce projet et à travers ma pratique professionnelle Polimorph, je chercherai à développer des protocoles de conception comme moyen pour faire évoluer des propositions de solution design en leviers urbains. Et si les propositions de design n’étaient pas imaginées comme la fin d’un processus, mais étaient conçues comme des tremplins ponctuant des dynamiques urbaines et stimulant des relations spatiales et sociales ?

En résumé, ce projet contribuera à une compréhension des potentiels et des limites d’une approche de conception transversale dans des processus de transformations urbaines.