Alexandre de La Foye enseignant-chercheur à l’ensa Nantes et au laboratoire AAU-CRENAU a développé le système C1SMA qui consiste en la fabrication d’un dispositif d’excitation mécanique, destiné à mettre en vibration des bâtiments de 1 à 20 étages, voués à une démolition ultérieure. L’objectif est de reproduire artificiellement les conditions d’un séisme d’intensité modérée sur des bâtiments réels.

Plus précisément, l’intérêt de C1SMA* est de caractériser le comportement dynamique non linéaire de bâtiments en bénéficiant simultanément des avantages des essais en laboratoire (maîtrise optimale des conditions expérimentales) et des essais in situ (ouvrages réels).
La réhabilitation de bâtiments construits avant l’existence de réglementation parasismique devrait constituer un des principaux champ d’application. L’objectif sera, en améliorant la connaissance du comportement dynamique réel des édifices existants, de minorer les coefficients de sécurité (actuellement très élevés) employés par les B.E.T. et rendre les opérations de réhabilitation en zone sismique moins coûteuses et plus respectueuses de l’architecture.

Les premiers essais de validation du dispositif d’excitation C1SMA auront lieu à l’ENSA Nantes les 18 décembre et 19 décembre 2019, puis entre le 13 et le 17 janvier 2020, avant l’expédition du dispositif en Guadeloupe, premier terrain de tests sur un bâtiment réel, en février 2020.

Ce projet a été initié en 2014, grâce à un co-financement de la Région PACA, dans le cadre des travaux de recherche menés par Alexandre de la Foye à l’ENSA Marseille.

*Construction échelle 1 Instrumentée sous Séisme Modéré Artificiel