Les Ondes de l’Eau : Mémoires des lieux et du travail dans la vallée de la Romanche.

En collaboration avec Regards des lieux. Coordination du projet culturel : Laure Nicoladzé.

 

Le projet Les Ondes de l’Eau se déroule dans le territoire de la Romanche, vallée de haute montagne qui tire son nom de la rivière qui la traverse. La mutation de l’aménagement et des pratiques ordinaires s’y inscrit dans un processus continu intégralement articulé autour de la rivière. L’arrivée de l’industrie dans la vallée l’a modifiée tant sur le plan paysager que démographique. En 2010, EDF a lancé le plus grand chantier hydroélectrique de France, conduisant à terme au démantèlement de lieux emblématiques de son histoire (usines et barrages installés le long de la rivière).

Au-delà du patrimoine matériel, qu’en est-il des mémoires collectives : comment celles et ceux qui vivent et travaillent dans la vallée peuvent-ils être témoins, acteurs et passeurs de la mémoire des lieux ? Comment perçoivent-ils cette histoire et les aménagements à venir ? Comment se les représentent-ils ? Comment les transformations actuelles viennent-elles réagencer les espaces du travail et leur relation au paysage ? Et quels peuvent être les enjeux mémoriels d’un territoire pris par son histoire industrielle et dont les vestiges continuent d’infuser les imaginaires locaux ?

Dans le cadre d’une recherche-création, l’équipe AAU-CRESSON et le collectif de création Regards des lieux se sont associés pour explorer les mémoires individuelles et collectives dans la vallée. L’enjeu de ce projet est de repérer les singularités du processus de transformation de ce territoire et de médiatiser certains phénomènes sensibles, construits et sociaux, particuliers au contexte. Il s’agit au travers d’enquêtes in situ d’interroger les formes et les traces du passé qui impactent aujourd’hui les rapports sensibles et pratiques au territoire, et de comprendre la perception de ce changement. Cette collecte de données à même le terrain prendra la forme de parcours (méthode des itinéraires : Petiteau, 2006) et de temps de rencontre avec les habitants (dispositif caravane îlot-phonie : Regards des Lieux, 2010). En parallèle, un séminaire de recherche autours des miniatures urbaines chez Kracauer interrogera la matière collectée, son exposition et sa portée critique. Un journal de bord sous la forme d’un carnet de recherche numérique retracera le cheminement de la recherche et restituera son développement chronologique comme sa structuration thématique.

Fort de cette connaissance acquise sur le terrain et dans un dialogue interdisciplinaire, le processus de recherche-création développé se concrétisera par l’élaboration d’un cinéma-concert.

Équipe de recherche :

AAU-CRESSON
Laure Brayer (Chercheure)
Ryma Hadbi (Doctorante)
Sylvie Laroche (Chercheure)
JuL McOisans (Médiaticien)
Rachel Thomas (DR CNRS)

Regards des lieux :
Martin Debisschop (Musicien et réalisateur)
Jérémie Lamouroux (Auteur-réalisateur et photographe)
Laure Nicoladzé (Directrice de production)

 

Projet de recherche-création (Région & DRAC Auvergne-Rhône-Alpes – programme « Mémoires du XXe et XXIe siècles »)