Durée : 2020-2024

Le projet PROSECO a comme objectif d’apporter des éléments de compréhension sur la place du sensible dans les processus de production de l’espace, depuis la formulation d’une volonté d’aménagement (commande) jusqu’à l’expérience de cet espace, ses usages et appropriations.

Quatre objectifs structurent le projet : (1) comprendre la place du sensible dans le processus de conception, auprès des acteurs de la maîtrise d’œuvre et des acteurs de la maîtrise d’ouvrage (2) comprendre les expériences sensibles et leurs effets socio-politiques ; (3) comprendre la dimension sensible de la prise en compte des enjeux environnementaux dans la production spatiale ; (4) comprendre les relations entre processus de conception et réception/expériences.

La démarche méthodologique combine : (1) un inventaire de projets sur 5 territoires français (a priori : Grenoble ; Montpellier ; Rennes ; Strasbourg ; Toulon), afin de faire ressortir 10 terrains ; (2) sur ces 10 terrains, une enquête auprès des professionnels de la production urbaine (séminaires, entretiens, entretiens marchants) ; (3) sur 3 des terrains, une enquête auprès de leurs habitants et usagers (ethnographie, entretiens, parcours, baluchons, ateliers de type focus groups).

L’ANR PROSECO fait suite d’un projet exploratoire (IDEX Nouveaux arrivants).

PROSECO est accueilli au sein de l’UMR AAU et réunit une équipe pluridisciplinaire issue de 4 UMR françaises (AAU, PACTE, ESO et LAVUE) : Théa Manola (responsable scientifique), Françoise Acquier, Nathalie Audas, Véronique Biau, Céline Bonicco-Donato, Pierre-Olivier Garcia, Federica Gatta, Rainer Kazig, Antonin Margier, Jean-Paul Thibaud, Rachel Thomas, Nicolas Tixier, Silvère Tribout.