Parcours

  • Formée en géographie puis en aménagement et urbanisme
  • Maître de conférences en aménagement de l’espace/urbanisme depuis 2014
  • Directrice des Études de 2016 à 2019 au sein du département carrières sociales de l’IUT2 de l’Université Grenoble Alpes où elle enseigne.
  • En délégation CNRS au CRESSON pour l’année 2021-2022.

Enseignements

Ses interventions portent sur les thématiques suivantes : la politique de la ville, le diagnostic de territoires, la méthodologie de projet, la démographie, les politiques publiques de l’emploi et de l’insertion, les dynamiques socio-spatiales des territoires, les ambiances urbaines, la place de l’art et de la culture dans les espaces publics et la ville, les modes d’habiter les espaces périurbains, les inégalités de santé, les inégalités de mobilité.


Thématiques de recherche

Rapport sensible et affectifs des habitants/usagers aux espaces publics urbains :

  • Pour une réflexion sur l’opérabilité des affects dans la fabrique de l’urbain contemporain : le rôle des « prises affectives » dans la pensée d’une ville « aimable »
  • Pour une réflexion sur les méthodologies qualitatives issues des SHS dans leur propension à « atteindre » les affects

Les mobilités quotidiennes en tant qu’élément central des modes d’habiter :

  • Selon une approche par les inégalités de mobilité : approche par les capabilités individuelles
  • A partir des expériences sensibles et affectives de la mobilité : régimes d’attentions, affordances

Des affects aux ambiances pour un urbanisme sensible

  • Rôle/influence des affects dans la création/l’évolution des ambiances urbaines : les ambiances comme la traduction vécue d’un lien intime d’ordre affectif avec les lieux de vie pratiqués quotidiennement ou non, représentés, imaginés, phantasmés, rêvés
  • Les affects comme « porte d’entrée » pour (ré)interroger les ambiances et donner à lire autrement le projet urbain

Engagement actuel

En Délégation CNRS à 50% au sein de l’UMR AAU (équipe Cresson) pendant l’année 2021-2022

1er semestre 2022-2023 : CRCT


Programmes de recherche en cours

2021-2024          « PROSECO
PROduction Sensible de l’Espace public Contemporain. De la conception à l’expérience, pour penser les enjeux politiques du sensible »
Responsable scientifique : Théa Manola
Partenaires : UMR AAU & UMR PACTE & UMR LAVUE & UMR ESO
Programme de Recherche : ANR JCJC 2020

Le projet PROSECO a comme objectif d’apporter des éléments de compréhension sur la place du sensible dans les processus de production de l’espace, depuis la formulation d’une volonté d’aménagement (commande) jusqu’à l’expérience de cet espace, ses usages et appropriations. Quatre objectifs structurent le projet : (1) comprendre la place du sensible dans le processus de conception, auprès des acteurs de la maîtrise d’œuvre et des acteurs de la maîtrise d’ouvrage (2) comprendre les expériences sensibles et leurs effets socio-politiques ; (3) comprendre la dimension sensible de la prise en compte des enjeux environnementaux.

 

2021-2024          SENSIBILIA
SENSIBILItés à l’épreuve de l’Anthropocène– des approches sensibles pour penser les transformations des milieux de vie

Responsable scientifique : Jean-Paul Thibaud (UMR AAU) et Olivier Labussière (Pacte)
Partenaire : Pacte, laboratoire de sciences sociales
Programme de recherche : Projet ANR 2020

Cette recherche fait l’hypothèse que la sensibilité est une entrée pertinente pour appréhender les changements actuels et transformations de nos milieux de vie. Ce projet propose de mettre à l’épreuve de l’anthropocène les divers paradigmes sensibles qui s’intéressent aux expériences et aux transformations contemporaines des environnements habités.

 

2017-2022      Recherche ANR MOBI’KIDS :
Le rôle des cultures éducatives urbaines (CEU) dans l’évolution des mobilités quotidiennes et des contextes de vie des enfants.

porté par Sandrine Depeau de l’UMR ESO Espaces et Sociétés, Equipes partenaires : UMR AAU (Ambiances Architectures Urbanités), UMR Pacte, Laboratoire de sciences sociales, LI LI (Laboratoired’Informatique) et entreprises RF TRACK et ALKANTE.

 

Recherche-action

OSER Outil(s) d’aménagement, Sensible, Ecologie et (hyper)Ruralités. Lecture critique et prospective de de la place du sensible dans les outils d’aménagement des territoires (hyper)ruraux en temps de crise écologique

Porteurs du projet : Nathalie Audas (MC UGA), Caroline Giorgetti (paysagiste) Théa Manola (MC ENSA) et Christophe Séraudie (architecte)

Le projet OSER regroupe des praticien.e.s et des chercheuses autour de deux objectifs communs qui servent aussi d’axes de travail :
– Comprendre la place et rôle du sensible dans l’intégration des questions et enjeux écologiques au sein des outis de l’aménagement appliqués à des territoires (hyper)ruraux (objectif scientifique).
– Questionner de manière prospective et cri􏰀que les outils écolo-sensibles (intégrant des approches plus sensibles de l’écologie et donc a priori moins technicistes) dans la pensée et les récits de ces territoires (objectif opérationnel).


Communications dans un congrès

  • Nathalie Audas, Fanny Vuaillat, Sandrine Depeau, Sophie Provost. Ambient Outlines of Children’s Urban Experience. A Look Back at an Interpretative Methodology. Proceedings of the 4th International Congress on Ambiances, Alloaesthesia: Senses, Inventions, Worlds, Réseau International Ambiances, Dec 2020, e-conference, France. pp. 126-131, ⟨10.48537/hal-03220383⟩. ⟨hal-03220383v2⟩

Autre publications

  • Nathalie Audas. Découvrir « Pour une écologie du sensible » : Note de lecture du livre de Jacques Tassin. 2021, https://sensibilia.hypotheses.org/541. ⟨hal-03656998⟩



Chargement en cours