Présentation


Domaine de recherche

Emmanuelle Chérel travaille sur les dimensions politiques de l’art.

Après des études en géographie, en sociologie/anthropologie et en histoire de l’art, elle privilégie des approches et des outils théoriques interdisciplinaires afin de restituer une proposition artistique dans son contexte d’apparition pour observer son caractère d’acte accompli dans le contexte d’une réalité historique. Enseignante titulaire en Histoire de l’art à l’école supérieure des Beaux-Arts de Nantes Métropole, elle y mène le projet de recherche Pensées archipéliques.

Son doctorat consacré au « Porte-parole » de Krzysztof Wodiczko interrogeait cette idée d’un art critique. Actuellement ses recherches et son enseignement portent sur les configurations hétérogènes de la mondialisation et leurs impacts sur l’art et son histoire.


Direction ou co-direction de thèses en cours

Rossila Goussanou : Les enjeux des lieux de mémoire liés à l’esclavage atlantique : entre spatialité et mémoire. Directrice de thèse Emmanuelle Chérel Ecole supérieure des beaux-arts de Nantes Métropole (ESBANM), encadrante Elisabeth Pasquier.


Articles dans une revue

  • Emmanuelle Chérel. Filmer les collections, déjouer les régimes de visibilité. Trouble dans les collections , Musée Théodore Monod de l'IFAN (Dakar), 2020. ⟨hal-03142025⟩

Chapitres d'ouvrages

  • Anne Bossé, Elisabeth Pasquier-Merlet, Emmanuelle Chérel. Thinking from the border. Introduction. Thinking from the border. Methodological and Epistemological Experimentations between the Arts and the Human sciences, Dis Voir, pp.7-23, 2019, 978-2-914563-95-6. ⟨hal-02506655⟩
  • Anne Bossé, Elisabeth Pasquier-Merlet, Emmanuelle Chérel. Penser depuis la frontière. Introduction. Penser depuis la frontière. Expérimentations méthodologiques et épistémologiques entre art et sciences humaines, Dis Voir, pp.7-23, 2018, 978-2-914563-88-8. ⟨hal-01961113⟩

Autre publications

  • El Hadji Malick Ndiaye, Emmanuelle Chérel. Entretien avec El Hadji Malick Ndiaye, Conservateur du Musée Théodore Monod d’art africain (IFAN, université Cheikh Anta Diop). 2020. ⟨hal-03339469⟩



Chargement en cours