Présentation

Doctorante en sociologie à l’UCLouvain (CriDIS, groupe de recherche Metrolab) et en urbanisme à l’ENSAGrenoble (UMR AAU-CRESSON), Sarah Van Hollebeke réalise une ethnographie de rassemblements publics organisés en vue de co-produire et/ou de communiquer des connaissances sur l’urbain.
Elle s’intéresse de manière spécifique aux supports (cartes, statistiques, PowerPoint, etc.) qui donnent des appuis aux prises de parole lors de la réalisation de « diagnostics » préalables à l’élaboration de projets urbains.
Elle est co-auteur, avec Mathieu Berger, de « Bruxelles sous tensions. Quelques pistes pour une conceptualisation des formes et enjeux de la mixité sociale » (dans l’ouvrage collectif Montréal et Bruxelles en projet(s) publié en 2017 aux Presses Universitaires de Louvain).


résumé de la thèse

La ville sous tension. Repenser l’observation des divisions de l’urbain

Mots clés :
Observation urbaine ; Tension territoriale ; Atmosphère urbaine ; Politique de rénovation urbaine ; Ethnographie sensible ; Cognition urbaine.

A City of tensions. Rethinking the observation of urban divisions

Keywords: Urban tensions and divisions, urban ecology, urban and architectural atmospheres, phenomenology