Inscrite dans le cadre du projet FOCUS(E) qui initie la rencontre de deux domaines spécifiques des recherches urbaines : la Children’s geography et la recherche sur les ambiances, cette thèse se veut explorer l’hypothèse de la vulnérabilité des enfants que nous formulons comme centrale dans le questionnement sur l’expériences de certains jeunes urbains. Le travail de recherche est orienté sur les formes sensibles que prennent ces situations de vulnérabilité en milieu urbain, s’attelant à la compréhension de la matérialité des phénomènes, mais également à la dimension ambientale et expérientielle. Si certaines de ces situations, comme le mal logement, le sans-abrisme font l’objet d’une attention particulière dans les travaux de recherches et sont reconnues comme un enjeu sociétal majeur, notamment en termes de santé publique, d’autres situations, parfois à la croisée de différentes formes de difficultés semblent moins investis et plus difficile à saisir. Ce projet se développera au travers d’une enquête ethnographique, attentive aux activités situées des enfants et à leurs expériences incarnées des ambiances urbaines. Le travail d’enquête sera réalisé à Grenoble (France) et à Sfax (Tunisie).

mots clés : children’s studies ; ambiances ; vulnérabilité ; ethnographie ; Grenoble ; Sfax ; Tunisie