Le ministère de la Culture a sélectionné 5 projets dans le cadre de la 3è édition de l’Appel à projets « Architecture du XXe siècle, matière à projet pour la ville durable du XXIe siècle ». Le laboratoire AAU est partenaire de 4 d'entre eux, qui engagent des chercheurs architectes, géographes, sociologues, paysagistes, urbanistes et historiens :
  • La modernité tropicale face aux risques sismiques. Histoire d’une modernité située et stratégies d’adaptabilité à partir des groupes scolaires de Guadeloupe (1930 ; 1950-65). Responsable scientifique : Sophie Paviol, MCF HCA - ENSA de Grenoble - Labex AE&CC Partenaire AAU : Alexandre de la Foye, CRENAU
  • EC-45/85 - Les réalisations culturelles 1945-1985 en France, une architecture du XXIe siècle ? Cinq réhabilitations au crible d’une recherche pluridisciplinaire. Responsable scientifique : Xavier Dousson, MCF TPCAU - ENSAP de Lille - LACTH Partenaires AAU : Guillaume Meigneux, Suzel Balez, Nicolas Tixier, CRESSON
  • La réhabilitation des façades légères dans l’habitat du XXe siècle, de l’étude à l’expérimentation. Responsable scientifique : Philippe Dufieux, PR HCA - ENSA de Lyon - LAURE Partenaire AAU : Olivier Balaÿ, CRESSON
  • Individuel dess(e)in. Quel avenir pour le parc de maisons individuelles en première couronne des agglomérations françaises face à la transition énergétique ? Responsable scientifique : Yann Nussaume, PR VT - ENSA de Paris-La Villette - AMP Partenaires AAU : Céline Drozd, Rainer Kazig, Magali Paris, Ignacio Requena, Daniel Siret, Nicolas Tixier CRENAU et CRESSON
Informations sur le programme "Architecture du XXe siècle, matière à projet pour la ville durable du XXIe siècle" Le patrimoine bâti hérité du XXe siècle, plus particulièrement celui construit après 1945, constitue une part majeure du tissu de nos villes. Il présente une grande diversité typologique et constructive qui permet d'envisager de multiples stratégies d’adaptation, de transformation, de restauration, de recyclage et de réemploi. Il constitue un gisement important en matière d'économies d'énergie, mais c'est aussi une ressource foncière, spatiale et économique, identitaire et culturelle, qui peut être mobilisée par les différents acteurs de l'architecture et de l'aménagement. Ce programme de recherche a pour ambition de faire émerger des stratégies innovantes d’intervention et des processus de projet adaptés, qui permettraient d’apporter des réponses significatives aux grands défis sociétaux posés par le changement global et à l’enjeu de la transition écologique. Il est porté par  le ministère de la Culture, conjointement avec le ministère de la Transition écologique et solidaire et le ministère de la Cohésion des territoires en lien avec la Caisse des dépôts et consignations, l’Union sociale pour l’habitat, l’Agence nationale pour la rénovation urbaine et le Plan urbanisme construction architecture (programme REHA).