Le Journal du CNRS et le quotidien Libération publient ce jour, une analyse scientifique de 3 chercheurs, dont Guillaume Moreau du laboratoire AAU, sur les techniques dites d'incarnation virtuelle. Les auteurs dressent dans cet article, un état des lieux sur :
  • les possibilités et les risques de s'incarner de manière réaliste dans un corps virtuel,
  • les questions éthiques que ces progrès soulèvent, mais aussi
  • les verrous techniques actuels, tels que ceux posés par le sentiment de présence et leur évaluation objective.
L'incarnation virtuelle concerne de nombreuses disciplines dont s'emparent également l'architecture et l'urbanisme. En effet, les questions de la représentation virtuelle du projet, du lien du projet virtuel avec son environnement virtuel, de sa perception par l'architecte, l'urbaniste, l'usager... font l'objet de recherches en constant développement au sein du laboratoire AAU, depuis plus de 10 ans maintenant ! Lire l'article dans le journal du CNRS Image tirée de l'article du journal du CNRS (janvier 2019) :