Présentation

  • Enseignant-chercheur ;
  • Maître-Assistant en Histoire et Cultures Architecturales (HCA) à l’ensa Nantes depuis 1994 ;
  • Architecte DPLG
  • CAAE (DESS d’administration des entreprises)
  • DEA Histoire de l’architecture moderne et contemporaine ;
  • Docteur en Histoire de l’architecture moderne et contemporaine de l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Domaine de recherche

Les travaux de Gilles Bienvenu portent sur l’histoire des transformations urbaines et plus particulièrement sur l’étude des conditions qui environnent, suscitent ou conditionnent la production de la ville et de l’architecture, avec la ville de Nantes comme territoire de recherche privilégié.

Sa thèse de doctorat portait sur l’organisation de l’intervention publique sur la ville liée à la constitution depuis la seconde moitié du 18e siècle d’un “service” municipal chargé de l’architecture et de l’urbanisme, sur le développement de ce service et sa mutation en services techniques, sur les champs d’intervention et les qualifications respectives des professionnels (architectes, ingénieurs, géomètres…) auxquels sont confiés ces services ou les sections spécialisées de ces services, sur le champ de la pratique de l’architecte dans ce cadre, le bâtiment ou la ville, étant entendu qu’il ne s’agit pas d’une évolution linéaire, mais d’un jeu d’allers et retours émaillé de conflits et de compromis : “De l’architecte voyer à l’ingénieur en chef des services techniques ; les services d’architecture et d’urbanisme de Nantes, 1750-1950″.

La recherche participe d’une réflexion sur “la fabrique de l’urbain” dans cette temporalité, réflexion fondée sur l’étude des champs de compétence et d’action des différents professionnels impliqués, constitués en “services municipaux” ou non (prestataires de services, experts de passage…) dans un rapport conflictuel ou complice entre local et central comme entre public et privé qu’il convient de décrypter.


Recherches en cours

« Les fabriciens » : Exploration des services d’urbanisme de laVille de Nantes, analyse des organigrammes, mise au jour du lien entre les intentions municipales en matière d’urbanisme et de développemnt urbain et les moyens en personnel que se donne la Ville. La recherche passe notamment par des entretiens avec de « jeunes retraités » ses services.