Le sujet sur le quel nous nous proposons de travailler porte l’attention sur la relation entre les ambiances, l’espace public urbain et la notion de métissage. Le corpus que nous nous proposons d’étudier sera représenté par les quartiers de Capace Grande, Capace Piccolo situés dans la ville de Sousse en Tunisie. Ces deux quartiers habités durant la période coloniale par une majorité de migrants italiens et progressivement réinvestis par une population de culture exclusivement tunisienne, constituent un territoire privilégié pour la mise au jour et l’étude de modalités d‘usage culturellement différenciées. La vérification de l’hypothèse d’une persistance de caractéristiques ambiantales spécifiques constitue un réel enjeu scientifique pour cette recherche.
Ce sujet se situe tout en plus à la rencontre des approches de l’analyse urbaine et de la socio-anthropologie du sensible. Sur la base de ces modalités analytiques nous nous proposons de mettre au point une installation qui fera l’objet d’un aller retour entre la Tunisie et la Sicile et qui va t être sujet à la transformation tout comme le métissage qui est un processus. Nous étudierons les réactions des deux échantillons des populations tunisiennes et siciliennes, chose qui fera évoluer et progresser l’installation.

Mots-clefs :
Métissage, Ambiances, Formes Urbaines, Cultures, Acculturation, Espace Habité,

Cultural diversity as a generator of atmospheres and specific urban form: The districts of Capace Piccolo and Capace Grande in Sousse, at the crossroads of Italian, French and Tunisian cultures