AAU-CRENAU propose des stages de Master sur les sujets de thèse de doctorat en cours et les projets de recherche du laboratoire.

Cette liste est complétée au fil de l’eau. N’hésitez pas à la parcourir régulièrement.

A pourvoir

Contexte :
La production urbaine contemporaine se caractérise par le déploiement d’initiatives citoyennes, de démarches de concertation, tout autant que par le développement/la multiplication de controverses spatiales dans un contexte de mobilisation socio-environnementale. Prendre au sérieux cette dimension conflictuelle permet de mettre l’accent sur la dimension processuelle et interactionniste de la production urbaine et architecturale. Il s’agit de saisir les jeux d’acteurs, les différentes formes d’expertises, arguments, et leurs recompositions dans le cours des controverses en aménagement permettant aux étudiants d’aborder les dimensions socio-techniques et politiques de la pratique urbanistique et architecturale. Dans ce contexte, des enseignants-chercheurs de l’ENSA Nantes déploient depuis une dizaine d’années différents espaces pédagogiques permettant d’expérimenter l’analyse de controverses spatiales en aménagement.

Objectif :
Ainsi, l’objectif du stage est double. Il s’agit d’une part, de réaliser un travail de recueil, d’analyse et de diffusion des différents travaux menés permettant d’alimenter une cartographie des controverses locales, et, d’autre part, de poursuivre ce travail d’analyse de controverses spatiales en prenant part à l’équipe de recherche du programme POPSU Transitions Nantes qui débutera au printemps 2024.

Modalités de candidature :

Merci d’adresser votre CV et lettre de motivation à julie.gangneux@nantes.archi et kevin.chesnel@nantes.archi en indiquant votre parcours et vos motivations au plus tard pour le 11 mars 2024.

Télécharger l’offre détaillée.

A pourvoir

Contexte :
Le stage se tient dans le cadre du projet de recherche-action participative STRATES Démocratiques (Stratégies agro-alimentaires pour des territoires écologiques, solidaires et démocratiques), porté par le laboratoire AAU-CRENAU et réunissant le laboratoire ESO, la Coopérative pour l’Agriculture Paysanne 44 (CAP 44), la mairie de Plessé, l’association Vers un Réseau d’Achat en Commun (VRAC) et la coopérative Terralim. Le principal objectif du projet est d’expérimenter l’élaboration collective de savoirs situés et stratégiques pour la transformation des territoires. Sa méthodologie repose sur l’articulation: d’une enquête ethnographique dans les réseaux des partenaires, de l’analyse de cas pratiques choisis collectivement (15 fermes notamment), d’une expérimentation partenariale, et d’un séminaire de recherche-action visant l’écriture collective et la publication d’un livret-programme.

Travail du stage :
Le principal objectif du stage est de contribuer à l’enquête collective sur les solidarités pour la bifurcation agroécologique du territoire, d’une manière choisie selon les attentes de la personne recrutée et des encadrants: soit en venant en renfort d’un travail à l’oeuvre, soit en proposant une contribution originale. Nous ne demandons pas aux candidat·es d’anticiper ce choix en formulant une proposition. Le temps nécessaire à l’élaboration de cette contribution sera pris en début de stage.

Modalités de candidature :
– Profil : master 2 avec une première approche des politiques agro-alimentaires territoriales + un intérêt pour l’interdisciplinarité et les sciences sociales du territoire.

Merci d’envoyer votre candidature jusqu’au 29 février 2024 inclus (CV et lettre de motivation) , à:
– theo.fort-jacques@crenau.archi.fr
– come.marchadier@outlook.fr

Télécharger l’offre détaillée.

A pourvoir

La marchabilité, définie comme la facilité et l’agrément de se déplacer à pied dans un espace urbain donné, est un élément crucial de la planification urbaine. Ce stage offre une opportunité unique d’explorer le domaine de la perception de l’agrément d’un lieu urbain et
son impact sur le comportement de marche.

Travail du stage : 
Le travail consistera en l’étude des rues de Rennes en calculant un ensemble d’indicateurs objectifs et subjectifs, conformément à l’état de l’art. Une réflexion devra être conduite permettant leur agrégation à l’échelle de la rue. En parallèle, une enquête terrain sur la marchabilité de ces espaces sera menée. Le travail consistera à comparer les indicateurs issus du calcul aux relevés de l’enquête terrain, ce qui permettra d’évaluer la pertinence des différents critères utilisés pour mesurer la marchabilité perçue.

Modalités de candidature :
Merci d’envoyer votre CV, une lettre de motivation et vos relevés de notes à :
– Myriam Servières, myriam.servieres@crenau.archi.fr
– Vincent Tourre, vincent.tourre@crenau.archi.fr
– Thomas Leduc, Thomas.leduc@crenau.archi.fr
– Benjamin Beaucamp, benjamin.beaucamp@crenau.archi.fr

  • Enquête anthropologique sur les copropriétés de la Reconstruction à St Nazaire

Stage pourvu

Contexte :
Cette offre de stage s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche lauréat de l’appel d’offre (Ré)gé(né)rer les copropriétés : connaitre et comprendre les copropriétés, les mobiliser pour la ville durable, porté par le PUCA. Sous le titre « Copropriétés à l’oeuvre dans les centres-villes reconstruits », il réunit une équipe de 4 enseignants-chercheurs (AAU-CRENAU, UBO, ESO) et 2 post-doctorants.
Le projet de recherche portant sur les sites de St Nazaire (CRENAU et ESO Nantes) et de Brest (UBO), en tenant une traversée des échelles (du domestique à l’urbain), entend apporter des connaissances utiles sur les copropriétés qui restent à saisir comme « chainon de l’espace urbain ».

Objet :
L’enquête conduite sur le terrain nazairien par le CRENAU est donc double :
– il s’agit d’une part de rencontrer les acteurs des politiques locales de régénération de la centralité, et de soutien aux copropriétaires pour rénover le patrimoine de la Reconstruction ;
– il s’agit d’autre part d’enquêter sur le terrain des copropriétés, auprès des copropriétaires et habitants afin de révéler les logiques sociales à l’oeuvre (habiter, co-habiter, s’impliquer dans la gestion de son patrimoine), et évaluer le rapport que ces habitants-acteurs entretiennent avec l’espace urbain et les politiques locales.

Objectifs du stage :
Le stagiaire viendra en renfort de l’équipe en participant à l’organisation de l’enquête, à différents temps de terrain, et à une partie du traitement du matériau récolté.

Profil recherché
– Étudiant en niveau master à l’Ensa Nantes, ayant le gout de la sociologie de l’habiter et de l’enquête,
– Capacité rédactionnelle.
– Des compétences en représentation graphique et éditoriale peuvent être un plus.
– …

Modalités pratiques
Encadrement des missions : Elise Roy et Kevin Chesnel (kevin.chesnel@crenau.archi.fr )
Conditions du contrat :
– Stage de 4 mois à temps plein ou temps partiel à partir de mars 2024 ;
– Gratification mensuelle selon réglementation en vigueur.
– Frais de déplacements sur le terrain pris en charge par l’Ensan.
Contact : elise.roy@crenau.archi.fr

Télécharger l’offre détaillée

Création d’un outil de représentation numérique de la pollution lumineuse en 3D temps réel

Stage pourvu

Les laboratoires AAU-CRENAU et Lab-STICC et L’Observatoire de la nuit proposent une offre de stage préliminaire à la réalisation d’une thèse CIFRE.

L’Observatoire de la nuit est un bureau de conseil en stratégie d’optimisation des pratiques d’éclairage artificiel. Au travers de ses missions, il accompagne des Parcs Naturels Régionaux et Nationaux, des Syndicats d’Énergie départementaux, des métropoles et des acteurs spécifiques du territoire (usines de traitement des eaux usées, etc.) dans le diagnostic et l’amélioration des manières d’éclairer. L’un des enjeux majeurs de ces études est de réduire la pollution lumineuse, comprise comme la quantité de lumière émise directement ou indirectement vers le ciel et les espaces naturels. Dans cette démarche, L’Observatoire de la nuit développe des outils numériques d’aide à la décision par la représentation de données (SCAN) et la simulation de scénarii en 3D temps réel (Obscura).

Ce stage porte sur la création d’un outil de représentation numérique de la pollution lumineuse, en 3D temps réel. L’outil s’appuiera sur les bases de données géoréférencées de l’éclairage public et sur des clichés satellitaires [Gaston K. ; Pauwels J. et al] et permettra de quantifier et de qualifier les déperditions d’éclairage issus des luminaires publics.

L’objectif de cet outil est de rendre accessible les considérations de pollution lumineuse aux décideurs politiques et acteurs de terrain, via des modes de représentation intuitifs et immédiatement compréhensibles. Cet outil permettra, entre autres, d’établir un état des lieux de la pollution lumineuse émise par un ensemble de points lumineux (de l’échelle de la rue à l’échelle de la métropole) et d’en présenter, en temps réel, les potentiels de réduction possibles (par l’extinction d’une partie du patrimoine, ou la réduction de la puissance installée, ou la réorientation de luminaires orientés autrement que verticalement vers le bas).

Compétences nécessaires : Nous recherchons des étudiants intéressés par les technologies de Réalité Augmentée et par la recherche sur l’Interaction Homme-Machine ainsi que par les enjeux d’aménagements urbains. Le stagiaire doit avoir de solides compétences en informatique et en programmation et, idéalement, une expérience préalable avec C# et Unity 3D ou Unreal Engine. Une formation dans le domaine de l’infographie ou du rendu 3D serait un plus.

Durée du Stage : 6 mois à partir de février 2024

Encadrement/contact : Nicolas Houël, nicolas.houel@gmail.com Myriam Servières, myriam.servieres@ec-nantes.fr Etienne Peillard, etienne.peillard@imt-atlantique.fr

Lieu du Stage : L’Observatoire de la nuit, situé 37 quai de Versailles à Nantes : https://www.lobservatoiredelanuit.fr/

Modalités de Candidature : Merci d’envoyer votre CV, une lettre de motivation et vos relevés de notes.

Télécharger l’offre détaillée

A pourvoir

Dans le cadre d’un travail de doctorat initié dans notre laboratoire, nous avons lancé une étude de la marchabilité visuelle des espaces urbains en réalité virtuelle, par une expérience contrôlée basée sur des vidéos 360. La marchabilité caractérise le potentiel d’un espace à favoriser le choix de la marche comme mode de déplacement. La marchabilité visuelle est la qualification et quantification des éléments qui favorisent la marche, immédiatement visibles autour du piéton. Pour cette étude, nous avons collecté des vidéos 360 (trajet en ligne droite, diurne) le long de parcours identifiés pour présenter des caractéristiques visuelles qui influencent potentiellement la marchabilité (par exemple la végétation, le trafic, l’ombrage).

Travail du stage :
– Choisir des indicateurs automatiques de marchabilité visuelle dans la littérature
– Calculer les indicateurs sur les parcours des vidéos 360
– Produire des cartes de marchabilité sur les parcours
– Comparer aux résultats de l’expérience en réalité virtuelle.

Modalités de candidature :
Merci d’envoyer votre CV, une lettre de motivation et vos relevés de notes à :
– Myriam Servières, myriam.servieres@crenau.archi.fr
– Vincent Tourre, vincent.tourre@crenau.archi.fr
– Thomas Leduc, thomas.leduc@crenau.archi.fr
– Chongan Wang, chongan.wang@crenau.archi.fr