Domaine de recherche

  • Sociologie urbaine
  • politiques urbaines
  • sociologie de l’action publique
  • gouvernement et gouvernance des villes
  • projet urbain
  • villes et ports
  • mémoire, patrimoine et patrimonialisation
  • métiers de la ville
  • logement social

Un premier temps de mes recherches, dans le cadre d’un parcours universitaire initial en Histoire, a été consacré à la dimension historiographique et aux enjeux au présent d’écriture de l’histoire.C’est un premier ensemble de questions que j’ai travaillé durant une maîtrise en Histoire autour de l’événement révolutionnaire de la Commune de Paris et que j’ai prolongé par une recherche de DEA (Master 2) en Sociologie, autour de la constitution d’une historiographie partisane de cet événement par le Parti Communiste Français et des pratiques commémoratives de la Commune. Les thématiques du patrimoine, principalement des 19ème et 20ème siècles ainsi que de l’aménagement urbain se sont précisées, et se sont adjointes en quelque sorte à la réflexion sur la mémoire au cours d’un DESS (Master 2) « Patrimoines, Territoires, Environnement », à Saint-Étienne.

Au croisement de ces deux entrées problématiques, l’une plutôt anthropologique autour de la question de la mémoire, l’autre plus pragmatique autour de la conservation du patrimoine et de l’aménagement urbain, je pensais le bien-fondé de la recherche de thèse. Au fil de la recherche, ces deux registres problématiques, une sociologie de la mémoire et une sociologie de l’action publique urbaine, ont été travaillés conjointement dans la perspective apportée par la dimension d’un récit de la ville. Cette question du récit a ainsi permis d’interroger divers usages sociaux de la mémoire, usages s’élaborant dans le temps même des aménagements urbains. Elle a surtout ouvert la voie à un travail sur la façon dont les acteurs du projet urbain se sont eux-mêmes saisis de l’argument mémoriel dans la fabrique urbaine. La thèse s’est alors construite sur la base d’une démarche ethnographique, faite d’observations, d’entretiens et du dépouillement d’une documentation variée. Cette méthode a permis en quelque sorte de « traquer » les mémoires à l’œuvre dans les transformations urbaines et d’envisager alors les processus de fabrication d’un récit de la ville renouvelée.
Ce travail est plus fondamentalement marqué par l’intérêt plus général qu’est le mien pour le temps et la ville, de l’aménagement de ce temps dans la ville, en somme par le temps comme catégorie essentielle de l’action publique urbaine actuelle.

 

Projets de recherche en cours

Membre du projet POPSU 2 (Plate-forme d’observation des projets et stratégies urbaines), sous la responsabilité scientifique de Laurent Devisme, enseignant-chercheur en Sociologie à l’ensa Nantes, et sous la coordination d’Élise Roy, enseignante-chercheure en Sciences sociales à l’ensa Nantes. AAP Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement-durable et de la Mer – DGALN / PUCA.


Articles dans une revue

  • Laurent Devisme, Amélie Nicolas. Chercheurs de laboratoire : une réflexivité in itinere. Lieux Communs - Les Cahiers du LAUA, LAUA (Langages, Actions Urbaines, Altérités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes), 2016, Lieux communs, 18, pp.10-21. ⟨halshs-01468043⟩
  • Amélie Nicolas, Thomas Zanetti. Usages de la mémoire dans les projets de renouvellement urbain: le cas des espaces hérités de l’industrie française. Articulo - Journal of Urban Research, Articulo - Revue de sciences humaines asbl, 2014, Mémoires dominantes, mémoires dominées, Special Issue 5, ⟨10.4000/articulo.2464⟩. ⟨halshs-01316532⟩
  • Amélie Nicolas. Des espaces témoins du passé au coeur de la fabrique urbaine. Le traitement des espaces industriels et portuaires dans les pratiques d'aménagement à Nantes.. Lieux Communs - Les Cahiers du LAUA, LAUA (Langages, Actions Urbaines, Altérités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes), 2013, pp.167-184. ⟨hal-02472512⟩
  • Amélie Nicolas, Thomas Zanetti. Patrimoine et projet urbain : produire et valoriser la localité à Saint-Étienne, Nantes et Clermont-Ferrand. Espaces et societes (Paris, France), Erès, 2013, ⟨10.3917/esp.152.0181⟩. ⟨halshs-01427608⟩
  • Marie-Paule Halgand, Amélie Nicolas. Recherche architecturale, recherche urbaine : comment l'histoire nous traverse ?. Lieux Communs - Les Cahiers du LAUA, LAUA (Langages, Actions Urbaines, Altérités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes), 2012, Comment l'histoire nous traverse, pp.10-24. ⟨hal-02872035⟩

Chapitres d'ouvrages

  • Amélie Nicolas, Julia Ramirez. Barcelona en Comù: Questions Facing a New Brand of Political Action. Thinking from the Border – Methodological and Epistemological Experimentations between the Arts and the Human Sciences, Dis voir, pp.107-127, 2019, 978-2-914563-95-6. ⟨hal-02475580⟩
  • Amélie Nicolas, Julia Ramirez. « Barcelona en comù » Questions posées à un nouvel agir politique. Penser depuis la frontière. Expérimentations épistémologiques et méthodologiques entre art et sciences humaines, Dis voir, 2018, 978-2-914563-88-8. ⟨hal-02472453⟩
  • Amélie Nicolas, Elise Roy. La "clusterisation" du projet urbain de l'ile de Nantes. Le Moniteur. Faire Métropole. De nouvelles règles du jeu?, Le Moniteur, pp 71-97, 2015, 9786 2 281 11892 6. ⟨halshs-02193877⟩

Autre publications

  • Amélie Nicolas. Compte-Rendu de Lecture : Eric Charmes, "La ville émiettée. Essai sur la clubbisation de la vie urbaine", Paris, Puf, coll. La ville en débat, 2011. 2011, pp.249-251. ⟨hal-02870609⟩

Pré-publications

  • Amélie Nicolas. L'intime, le politique et l'amitié. Retour sur une enquête à Barcelone. 2018. ⟨hal-02096089⟩



Chargement en cours